De retour dans le baquet de droite dans la 106, pour une petite pige. Lionel s’est dérouillé au rallye de CHINON.

Un rallye un peu difficile pour une reprise (chaleur, interruption de course), il a tout même peut tester les slicks (pour

le rappeler son premier rallye était Le Stanislas, en fin d’année dernière et sous la pluie)

 

Là, un gros morceau, 1er rallye national pour Lionel avec une spéciale unique de 17 kms, et apprécié par de nombreux

pilotes. Pas de difficultés majeures rencontrées lors de ces reconnaissances, pour parfaire les notes, Fabien, qui a

déjà participé au rallye, nous accompagne pour un dernier passage, pour nous glisser quelques conseils toujours bons

à prendre.

 

                                                   

 

Au vu des prévisions météos, la voiture est rentrée au parc fermé, avec un côté slick et l’autre mixte, le lendemain 2 pneus

à changer en 12 mns entre la sortie de parc et CH (Contrôle Horaire) avant spéciale, c’est « cho », je pointe juste dans

ma minute. Pour se remettre de ce coup de « speed », rien ne vaut une petite neutralisation au départ de cette première

spéciale. Hélas dû à une sortie de route, après ce premier passage, Lionel s’est qu’il a de la marge, 4ème de Classe sur 5,

tout de même. Pour preuve après l’Es2, Lionel améliore de 10 secs son temps précédent (10’24’’), malgré des quelques

modifs apportées apportés sur les notes, on a le droit sur un enchaînement à un passage « cho cho » et un beau petit

blocage de roues sur un frein tardif : C’est le métier qui rentre !!

 

Après le déjeuner, l’attente est longue au parc fermé, avant cette 3 ème spéciale,

grosse sortie de route de ROCHE sur la Mégane Kit Car (intervention des secours),

on ne concède qu’une seule seconde sur notre meilleur temps. Dans cette avant

dernière spéciale, on fait une drôle de rencontre, un vélo sur la spéciale, qui nous

passe devant, on a peut le voir de loin, ça va le klaxon de la 106 marche bien !!

Malgré le gros travail de neutralisation des abords de la spéciale, des personnes

peuvent toujours pénétrer sur la route fermée à l’insu des organisateurs.

 

Alors que Lionel, au fil de ce  rallye a été de plus en plus incisif, sur ce dernier

chrono, il se lâche réalisant un 10’13 ‘’ malgré un freinage tardif : débraye Lionel

ça fume !!